Dispositif Créa-Diff

Projets sélectionnés 2018/2019

Cie Arnica, Emilie Flacher, Buffles, (théâtre de marionnettes)

Une famille de buffles tient une blanchisserie dans un quartier populaire. Une nuit, un des fils, Max, disparaît. Les cinq frères et sœurs racontent comment ils ont réussi à survivre, grandir et trouver leur propre voie après cette disparition, tandis que dehors les lions veillent. Sur le plateau coexistent un chœur d’acteurs et de grandes marionnettes buffles pour dire cette fable réaliste. Une réflexion sur les silences enfouis, la famille, le clan, la soumission aux lois, et la question du libre-arbitre. La langue de Pau Miro déferle, traverse les corps comme une urgence, dit l’intimité des uns et des autres dans un chœur vivant en même temps que violent.

cie arnica.jpg
cie vouivre.jpg

Cie La Vouivre, Bérengère Fournier et Samuel Faccioli, Arcadie (danse)

Interrogeant les notions de singularité et de nuance, d’utopie et de dystopie, Arcadie aborde, à la manière d’une fable rétro-futuriste , les possibles transformations d’un monde.

Du noir matriciel vers la lumière, arcadie est une plongée autant qu’un retour à la surface d’un monde en gestation, où les rites initiatiques sont des passages à l’acte, à la révolte, où le groupe se fait matière organique.Dans l’épure de l’arcadie, se révèle la polymorphie des composants du monde.

Voyage spatio-temporel au cours duquel la notion d’identité est questionnée, arcadie est une oeuvre en suspens, en déplacement, révélant « ici et maintenant »  des espaces qui sont comme autant de seuils destinés à être franchis par l’imaginaire.

Cie Atelier du Capricorne, Céline Porteneuve, Le Journal secret du Petit Poucet (théâtre JP)

Un metteur en scène décide de monter La Mouette de Tchekhov à la manière des comédies musicales de Broadway… mais en France… avec les moyens qu’il possède… c’est-à-dire modestes ! Il est entouré des comédiens avec lesquels il a déjà travaillé par le passé, mais aussi de nouveaux… Tous vont devoir apprendre à chanter et danser avec une chanteuse lyrique très exigeante et un acteur que les moyens de production ont transformé en chorégraphe, pour supporter, dans tous les sens du terme, le travail des comédiens, ce qui est loin d’être gagné… Sans compter les absences répétées de Nina, rôle-titre, qu’il faut sans cesse remplacer pour ne pas prendre trop de retard ! Nous sommes un jour de répétition, proche de l’Opening Night.
Comment tous les impossibles et malentendus de cette situation vont-ils ou non se dénouer ?

cie chat desert.jpg